Séminaire Histoire et histoires

Le séminaire de Thés’Art « Histoire et histoires » vise à donner l’occasion aux doctorants de l’ILCEA4 de partager et de valoriser leurs recherches auprès de leurs pairs et les autres membres du laboratoire. A ce titre, il privilégie une approche transversale pour favoriser l’échange entre de jeunes chercheurs issus de différentes sphères linguistiques et d’horizons disciplinaires et méthodologiques divers.

Les doctorants, les étudiants de Master recherche ainsi que les jeunes chercheurs (néo-docteurs, néo-MCF) de l’ILCEA4 qui souhaitent assister et/ou participer à ces séances sont les bienvenus. Le séminaire Histoire et histoires est également ouvert aux doctorants et jeunes chercheurs des autres laboratoires de Sciences Humaines et Sociales, Lettres, Art et Linguistique du site grenoblois.

Interrogeant le rapport entre la « grande » histoire et les histoires au sens de récits, les séances sont centrées autour de thématiques variées choisies par les participants et constituent l’occasion d’aborder, entre autres, les questions :

  • En quoi l’historiographie et la littérature s’influencent-elles mutuellement ?
  • La fiction peut-elle constituer une source pour l’historien ?
  • Par quels genres et quels moyens esthétiques l’Histoire est-elle représentée dans la fiction et les arts ?
  • Qui se charge d’écrire l’histoire ?
  • Par quels genres et quels moyens esthétiques l’Histoire est-elle représentée dans la fiction ?
  • Comment se crée un discours dominant (politique, culturel, médiatique) sur un événement ou une période historique ?
  • Quels rapports entretiennent l’histoire et les médias (journalisme, vidéos, réseaux sociaux etc.) ?

Le séminaire se déroule sur cinq séances dans l’année universitaire. Ces séances sont organisées les jeudis de 16 h 30 à 18 h 30 en format hybride.


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Eléonore Cartellier (16 septembre 2018). Séminaire Histoire et histoires. Groupe Thes'art - Projets des Doctorants de l'ILCEA4. Consulté le 22 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/uraj


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.