Réussir un entretien d’embauche

Réussir un entretien d’embauche à l’université

 

Les postes à l’université sont peu nombreux et chers. La plupart du temps il faut non seulement monter un dossier mais aussi passer un entretien d’embauche où nous sommes en concurrence avec une dizaine d’autres candidats. Il est donc important de bien préparer son entretien pour mettre toutes les chances de son côté. Les postes de PRAG / PRCE, de MCF et même certains postes d’ATER (comme ceux de Lyon III) sont ouvert au concours avec un entretien d’embauche obligatoire.

Voici quelques conseils pour le réussir au mieux :

  • Bien lire et relire la fiche de poste : essayer d’en tirer toutes les informations nécessaires et se présenter en fonction de la fiche. Il est intéressant par exemple de reprendre les mots clefs de la fiche de poste dans l’entretien.
  • Préparer son discours (le jury demande souvent une présentation de 10 ou 15 minutes). Le discours se fait en français et doit respecter le temps demandé (penser à apporter un minuteur pour s’assurer de ne pas dépasser). Il doit aussi être dans un français formel et impeccable au niveau de la langue. Il est important de l’avoir répété plusieurs fois avant, si possible devant des collègues.
  • Bien connaître les maquettes de l’université où l’on postule (licence et masters) ainsi que le labo. Il est important d’avoir passé du temps sur le site et de reprendre les termes clefs qu’on a trouvé dessus et utiliser les bons termes (“UFR”, “UE”, “EC”, “faculté”, “département”…). Toutes les universités n’utilisent pas la même terminologie !
  • Le discours se compose de trois parties : le parcours, l’enseignement et la recherche.
  • Se préparer à gérer le stress du jour-J (yoga, méditation, huiles essentielles …).
  • Pendant l’attente devant la salle il ne faut pas trop écouter les autres candidats car certains essayent de décourager les autres en rependant de fausses informations (sur la composition du jury, sur le fait que le poste est peut-être moustaché …)
  • Rester très aimable tout du long même si le jury peut être désagréable. Il faut bien penser à sourire et à garder son calme. Les membres du jury veulent quelqu’un avec qui il sera aisé de travailler.
  • Penser à respirer !
  • Ne pas être surpris par des questions non-informées (pour ne pas dire les questions bêtes) du jury : on peut très bien avoir des non-spécialistes voir des collègues d’autres langues dans un jury.
  • Pour les postes en langue il faut pouvoir répondre sur tous les sujets à la fois en VO et en VF : donc bien penser à aller chercher le vocabulaire sur la formation et la recherche en langue étrangère aussi.
  • Essayer d’avoir de l’assurance et être sûr de soi mais pas trop non plus : le jury ne veut pas recruter quelqu’un qui est outrecuidant ni quelqu’un qui va leur faire de l’ombre.

Conseil final : Si vous êtes fonctionnaire pensez bien à faire un ordre de mission pour vos déplacements (pour le personnel UGA il faut aller sur SAM dans l’intranet). En plus, en tant que fonctionnaire vous avez le droit à 1 remboursement de billets de train par an pour passer un concours de recrutement.

Pour plus d’informations (et pour des exemples concrets de discours réussis) vous pouvez consulter ce site.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.