Thes’art 2019-2020

Voici les thèmes proposés pour 2019-2020. N’hésitez pas à contacter les responsables grâce au formulaire en bas de page si vous voulez que d’autres points soient abordés lors des séances.

Mardi 8 octobre 2019 à 16h30 en G203 : séance de rentrée – accueil des nouveaux doctorants + présentation de l’année + goûter pédagogique sur le thème « Comment intégrer sa recherche dans son enseignement ? »

– Décembre 2019 : Pique-nique de Noël

– Mars 2020 : Procédure et démarches administratives pendant et après la thèse + goûter

– Mai 2020 : Communications et publications pendant la thèse

– Juin 2020 : Goûter de fin d’année et préparation de l’année 2020-2021

Thes’art 2018-2019

Voici le calendrier des séances Thes’art de l’année 2018-2019. Toutes les séances ont lieu en G203 (bâtiment Stendhal) et sont l’occasion de parler de nos thèses et de faire un point didactique :

– mercredi 19 décembre 12h-14h : pique-nique “esprit de Noël” et didactique du débat mouvant (“moving debate”).
jeudi 7 février 17h30-18h30 (goûter pédagogique autour de la place du jeu dans l’apprentissage des langues à l’université).
– jeudi 9 mai 13h-16h (goûter pédagogique autour du thème “l’enseignement de la méthodologie du commentaire de texte et de la dissertation à l’Université”). Vous trouverez le compte-rendu de la séance ici :

– mardi 21 mai 10h30-13h30 : préparation des séances “Histoire et histoires” de 2019-2020. Séance clôturée par un pique-nique collaboratif sur thème du printemps.

 

 

Si vous souhaitez évoquer un point particulier de thèse ou didactique n’hésitez pas à contacter les responsables de l’association Thes’art : eleonore.cartellier@univ-grenoble-alpes.fr ou sibylle.doucet@univ-grenoble-alpes.fr ou ferdinand.schlie@univ-grenoble-alpes.fr.

2019-2020

Fiction politique et politique en fiction

Jeudi 24 Octobre 2019 de 14h30 à 16h30

Anaïs Hollard (CRINI, Université de Nantes) : Formes narratives et récit dans le discours politique : le cas de Podemos en Espagne.

Silvie Ricouard (ILCEA4, UGA) : La construction d’une fiction politique dans El diputado (Eloy de la Iglesia, 1978).

La première séance de l’année se propose d’analyser la propagande politique ainsi que la glorification d’un événement, d’une personne ou d’un fait historique. Cette séance sera aussi l’occasion de monter la fictionnalisation de la politique avec la construction d’un discours policé autour d’une personnalité ou d’un parti politique et la mise en place d’un véritable story-telling.

Contacter la responsable : Eva.Cantat@univ-grenoble-alpes.fr

 

Les toxiques dans l’Histoire et la fiction

Jeudi 5 décembre 2019 de 13h à 15h

Bethsabée Goudal (Musée de la Poste – Paris) : Exposer les liqueurs et eaux-de-vie, l’exemple de l’exposition du “L’ivresse des sommets. Eaux-de-vie, liqueurs et autres breuvages des Alpes” au Musée dauphinois.

Irène Delcourt (CENA – EHESS) : Désintoxiqués. Du New York State Inebriate Asylum à Rikers Island : une première médecine publique de l’addiction à New York (1864-1925).

L’alcool, la drogue et le tabac sont souvent considérés comme des toxiques, présents à la fois dans l’Histoire et la fiction dont ils ont parfois changé le cours. Le statut des produits dits toxiques, ainsi que de ses consommateurs, a changé au fil du temps et des cultures : tantôt stimulants spirituels, antalgiques ou sources d’inspiration artistique, tantôt objets de trafics et facteurs de conflits, ils ont eu et ont toujours une place prépondérante dans certains milieux et une influence indéniable sur les sociétés actuelles. Leur consommation, distribution et traitement médiatique cristallisent de nombreux enjeux sociaux et alimentent à la fois les pages de l’Histoire et celles de la fiction. La représentation de ces toxiques dans les médias et l’art nous permet aussi d’analyser leur empreinte sur la culture de différents pays. C’est donc la notion même de toxicité, ainsi que ses implications, que nous nous efforcerons d’interroger durant ce séminaire.

Contacter la responsable : Silvie.Ricouard1@univ-grenoble-alpes.fr

Traumatisme(s) dans l’Histoire et la fiction

Jeudi 6 février 2020 de 15h à 17h

L’histoire est emplie de traumatismes qui ont marqué des époques et des générations : guerres, exils, famines, maladies etc. Ce trauma est souvent sublimé dans les arts tels que la peinture, la sculpture ou encore la musique. Cet héritage de l’événement traumatique se retrouve souvent des générations plus loin et nourrit aussi une mémoire individuelle grâce aux récits de vie, autobiographies, témoignages et histoires collectives. Cette séance pourrait aussi être l’occasion d’aborder le PTSD (post-traumatic stress disorder) et son influence sur la fiction.

Contacter la responsable : Sibylle.Doucet@univ-grenoble-alpes.fr

 

Écrire l’Histoire, écrire des histoires : vaincre la peur de la page blanche

Février 2020

Cette séance s’organise autour d’un atelier de mise en pratique de l’écriture qui permet de mieux s’engager dans une écriture longue : travaux universitaires et / ou fiction. Elle proposera des clefs pour mieux appréhender les logiciels de traitement de texte ainsi qu’une méthodologie de l’ écriture créative et universitaire.

Contacter la responsable : Eva.Cantat@univ-grenoble-alpes.fr

Le temps dans l’Histoire et la fiction

Avril 2020

La notion de la temporalité dans les livres d’Histoire et les fictions relatant un événement historique sera analysé. En effet, tous les historiens et auteurs ne mettent pas en place la même chronologie dans leur texte. Entre l’écriture linéaire de l’événement et une écriture qui joue sur les prolepses et analepses, cela ne créé pas le même effet pour le lecteur.

Contacter la responsable : Silvie.Ricouard1@univ-grenoble-alpes.fr 

Émotion et H/histoire

Juin 2020

La dernière séance de l’année étudiera la place de l’émotion dans le discours historique et fictionnel. Cela sera l’occasion d’examiner comment les historiens peuvent faire de l’Histoire grâce à des témoignages très émotionnels.

Contacter la responsable : Sibylle.Doucet@univ-grenoble-alpes.fr

 

 

La cornue “le chat”

Conseils

Cette page à pour vocation de permettre aux doctorants de l’ILCEA4 de mieux appréhender leur travail de thèse en proposant des ressources aux chercheurs. Si vous avez des thèmes que vous souhaiteriez aborder n’hésitez pas à laisser un message dessous.

Sinon vous pouvez cliquer sur la flèche à côté de “conseils” pour naviguer entre les différentes ressources.

Accueil

Bienvenue sur le site de Thes’art, l’association des doctorants de l’ILCEA4, laboratoire de langues, littératures et civilisations étrangères situé dans le bâtiment Stendhal de l’Université Grenoble Alpes (UGA). Notre association se réunit tous les deux mois pour parler de nos thèses et de leur avancement ainsi que pour discuter de pédagogie dans l’enseignement secondaire et supérieur.

De plus, Thes’art organise le séminaire des doctorants qui s’intitule “Histoire et histoires”. Ce séminaire permet aux doctorants du site Grenoblois de présenter leurs travaux en lien avec des problématiques prédéfinies devant les autres membres du laboratoire ainsi que les étudiants en M1 et M2.

Les organisateurs de l’association “thes’art” et du séminaire “Histoire et histoires” pour 2019-2020 sont Eva Cantat, Sibylle Doucet et Silvie Ricouard.

2018-2019

La prochaine séance du séminaire des doctorants “Histoire et histoires” aura lieu le jeudi 15 mai 2019 de 15h30 à 17h30 en G203. Les étudiants de M1 et M2, ainsi que les enseignants-chercheurs sont les bienvenus. Le thème sera : “Guerre et Fiction”.

Pour l’année 2018-2019, les thèmes retenus pour le séminaire des doctorants Histoire et histoires sont les suivants :

Diaspora et identité :  mercredi 7 novembre 2018 à 15h30 en G209

La question de l’identité et de ses représentations est souvent au cœur de nos recherches : les langues et les créations culturelles et artistiques sont autant de vecteurs des identités souvent multiples portées par les individus, identités qui les suivent et évoluent avec eux tout au long de leurs trajectoires. Cette question est d’autant plus importante lorsque les vicissitudes politiques ou historiques conduisent les peuples à se déplacer, à s’exiler, mais aussi, à se rencontrer.

Ioana Danaila (ILCEA4 – Université Grenoble-Alpes) : « Diaspora et identité dans le roman Becoming Abigail de Chris Abani  »

Madeleine Lagerin (LNL – Friedrich-Alexander-Universität Erlangen-Nürnberg) : « Des personnages juifs orientaux à l’exile : Job de Joseph Roth et Les Chiens et les Loups d’Irène Némirovsky. »

Adaptations et réécritures : mercredi 30 janvier 2019 de 15h30 à 17h30 en G203

Cette séance sera l’occasion de réfléchir, depuis nos différents champs disciplinaires, au passage d’un média à un autre, d’un genre à l’autre, mais aussi aux procédés d’intertextualité et de citation.

Silvie Ricouard (ILCEA4 – UGA) Le mot et l’image: l’adaptation cinématographique

Sibylle Doucet (SEARCH – Université de Strasbourg) « “Read like a butterfly, write like a bee” : emprunts, réécritures et adaptations dans la trilogie de Philip Pullman »

Eléonore Cartellier (ILCEA4 – UGA) « Théories et théoriciens de la réécriture »

Création artistique et Histoire : jeudi 7 février 2019 de 15h30 à 17h30 en G203

Nous questionnerons ici la manière dont les acteurs de l’Histoire ont pu se saisir de la création artistique afin de représenter des évènements passés, d’élaborer des récits nationaux, de sacraliser ou désacraliser des moments et des évènements clés de la mémoire collective.

Federico Bellido (ILCEA4 – UGA) : « L’art contemporain espagnol et les nouvelles pratiques de mémoire »

Ferdinand Schlie (ILCEA4 – UGA) : « Le cinéma et la télévision, “médias de la mémoire collective” ? Enjeux et débats à l’exemple des films sur Martin Luther »

Les Mots de l’Histoire : jeudi 18 avril 2019 de 14h à 16h en G203

Slogans, devise, éléments de langage, autant de mots ou expressions dont les partis politiques, et aujourd’hui, les spin doctors ont compris les vertus programmatiques, autant que leur capacité à mobiliser les cœurs et les esprits. Du « complot judéo-massonique » aux « armes de destruction massives », du « rideau de fer » au « djihadisme », nous interrogerons ces mots qui ont illustré notre histoire récente et qui ont accompagné des générations d’individus dans leurs représentations du monde.

Lauriane Bouvet (ILCEA4 – UGA): « Guerre ou terrorisme d’État:déplacements discursifs et maux / mots de la mémoire traumatique en Uruguay. »

Anaïs Hollard (CRINI – Université de Nantes et GEHA – Universidad de Cádiz) : « Analyse de discours et histoire politique en Espagne:que peuvent nous dire les mots d’un leader politique? »

Guerre et fiction : mercredi 15 mai 2019 de 15h30 à 17h30 en G203

Affiche-seminaire-doctoral-15-05-19

La guerre, évènement traumatique par excellence, est omniprésente dans la fiction. Certains récits tentent de reconstituer au plus près des faits historiques (depuis un point de vue individuel ou collectif) et ont parfois recours au méthodes de l’historien tandis que d’autres nous présentent des guerres imaginaires se déroulant dans des mondes fictifs. Entre ces postures extrêmes, nous observerons les nombreux avatars de ces représentations de la guerre et leurs modalités de prises de distance ou à l’inverse, de rapprochement, par rapport au réel.

Ioana Danaila (ILCEA4 – Université Grenoble-Alpes) : « La guerre comme rite de passage dans le roman Half of a Yellow Sun de Chimananda Ngozi Adichie »

Eva Cantat (ILCEA4 – Université Grenoble-Alpes) : « La guerre du Rif dans la littérature : regards croisés sur trois récits de Lorenzo Silva »

L’image de l’évènement et l’évènement en images : mercredi 5 juin 2019 de 14h à 16h en G203

Cette séance nous permettra de questionner deux concepts interdépendants ; l’évènement, qu’il soit historique ou médiatique, saurait-il exister s’il n’était représenté ? Les images – fixes ou animées – de ces évènements sont autant de vecteurs qui vont contribuer à leur ancrage dans la mémoire collective et à la construction de leur représentation dans l’esprit des individus et des peuples.

Si vous êtes jeune chercheur (M2, doctorant, docteur, néo-MCF…) et que vous souhaitez intervenir dans une des séances proposées vous pouvez envoyer un courriel à
eleonore.cartellier@univ-grenoble-alpes.fr ou sibylle.doucet@univ-grenoble-alpes.fr ou ferdinand.schlie@univ-grenoble-alpes.fr.

Le laboratoire ILCEA4

L’association Thes’art regroupe les doctorants du laboratoire ILCEA4 (l’institut des langues et cultures d’Europe, d’Amérique d’Afrique d’Asie et d’Australie).

Pour plus d’informations sur l’ILCEA4, ses membres, ses axes de recherche, et ses actualités vous pouvez vous rendre sur : http://ilcea4.univ-grenoble-alpes.fr/.

La page des doctorants se trouve ici : http://ilcea4.univ-grenoble-alpes.fr/fr/membres/doctorants/

2017-2018

Date Titre de la séanceTitre des communications et nom des intervenants
13/10/17 Construire la mémoire •  « Dispositifs narratifs de (re)construction de la mémoire : réflexions autour d’un texte d’Alexandre Grothendieck » Odile Chatirichvili (Litt&Arts)
•  «  Refléxions sur Miriam’s Kitchen de Elizabeth Ehrlich »Virginia Allen-Terry (ILCEA4)
•  « Elvis Presley : l’icône du rock’n’roll au prisme des dramaturgies contemporaines » Estelle Moulard-Delhaye (Litt&Arts)
17/11/17Ré-écrire l’Histoire dans la fiction •  « Images de Martin Luther au cinéma et à la télévision en Allemagne » Ferdinand Schlie (ILCEA4)
•  « Harry Potter  : une fictionalisation de l’Histoire » Eléonore Cartellier (ILCEA4)
•  « “La Transition. Mais quelle Transition? Éléments de représentation de la transition politique espagnole dans la production cinématographique de l’époque » Silvie Ricouard (ILCEA4)
05/03/18Récit historique et récit médiatique•  « Récit historique et récit médiatique : sources, interférences et perspectives » Eva Cantat (ILCEA4)
•  « Histoire et médias: image, représentation et mémoire médiatique de l’événement » Federico Bellido (ILCEA4)
26/04/18 Didactiser la civilisation : enseigner une/des histoire(s) •  « Didactiser la civilisation : l’anachronisme comme outil pédagogique » Camille Brouzes (Litt&Art)
•  « Histoire, objectivité et scientificité en cours de civilisation » Lauriane Bouvet (ILCEA4)
•  « Activités didactiques en cours de civilisation » Eléonore Cartellier (ILCEA4)
17/05/18 À la croisée des histoires •  « Histoire du temps présent et transition à la démocratie » Anaïs Hollard (CRINI – Université de Nantes et GEHA – Universidad de Cádiz)
•  « L’identité juive dans les romans Vienne au crépuscule d’Arthur Schnitzler et Les chiens et les loups d’Irène Némirovsky » Madeleine Lagerin (LNL – Friedrich-Alexander-Universität Erlangen-Nürnberg)
•  « Histoires alternatives et langages alternatifs : convergences et divergences dans le multivers de la trilogie de Philip Pullman » Sibylle Doucet (SEARCH – Université de Strasbourg)

Séminaire Histoire et histoires

Argumentaire

Le séminaire des doctorants de l’ILCEA4 « Histoire et histoires » cherche à soulever des questions transversales pour favoriser l’échange entre de jeunes chercheurs d’horizons disciplinaires et méthodologiques divers.

Les doctorants, les étudiants de Master recherche ainsi que les jeunes chercheurs (néo-docteurs, néo-MCF) de l’ILCEA4 qui souhaitent assister et/ou participer à ces séances sont les bienvenus. Le séminaire Histoire et histoires est également ouvert aux doctorants et jeunes chercheurs des autres laboratoires de Sciences Humaines et Sociales, Lettres, Art et Linguistique du site grenoblois.

Interrogeant le rapport entre la « grande » histoire et les histoires au sens de récits, cet atelier de réflexion sera l’occasion d’aborder des questions variées :

  • En quoi l’historiographie et la littérature s’influencent-elles mutuellement ?

  • Comment se manifeste la chronologie dans l’Histoire et les histoires ?

  • La fiction peut-elle constituer une source pour l’historien ?

  • Par quels genres et quels moyens esthétiques l’Histoire est-elle représentée dans la fiction ?

  • Qui se charge d’écrire l’histoire quand le travail des historiens est impossible ou tenu secret pour des raisons politiques ?

  • Par quels genres et quels moyens esthétiques l’Histoire est-elle représentée dans la fiction ?

  • Comment enseigner l’Histoire ? Comment aborder les choix que cette démarche implique ?

  • Comment se crée un discours dominant (politique, culturel, médiatique) sur un événement ou une période historique ?

  • Quels rapports entretiennent l’histoire et les médias (journalisme, vidéos, réseaux sociaux etc.) ?

  • Les langues sont-elles le reflet de l’histoire et de la littérature ?